Editoriaux

Bocal est une démarche partenariale menée par Montpellier Méditerranée Métropole,
Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup, et l'Agglomération du Pays de l'OR

        

 

 

Montpellier Méditerranée Métropole, une politique agroécologique et alimentaire ambitieuse et durable

En 2015, j'ai signé à Milan le Pacte de Politique Alimentaire avec plus de cent villes du monde entier. Ce texte a pour ambition de promouvoir les bonnes pratiques alimentaires dans nos territoires. Cet engagement marque notre volonté politique d'aller vers des systèmes alimentaires territoriaux durables et de porter des actions concrètes pour y parvenir.

Depuis mon élection à la tête de la Métropole, nous avons posé les bases d'une politique agroécologique et alimentaire très ambitieuse et à long terme. Nous avons alors défini cinq objectifs majeurs parmi lesquels celui d'offrir une alimentation saine et locale au plus grand nombre et le choix de réserver une part de foncier public aux activités agroécologiques.

Montpellier Méditerranée Métropole privilégie également une approche partenariale en travaillant avec les territoires voisins et amis du Grand Pic Saint-Loup et du Pays de l’Or. Le bien manger n’ayant pas de frontières administratives, nous avons décliné ensemble le projet “BoCal”, contraction de “bon et local”, sur une plateforme internet et un guide papier.

L’agroécologie invite chacun de nous, en conscience et sans trop de contraintes, à repenser sa façon d’aborder son alimentation en privilégiant des produits sains et des circuits de proximité. En proposant à destination de tous les publics de nombreuses actions autour du bon et du local, Montpellier Méditerranée Métropole rapproche le consommateur et son environnement naturel immédiat.
 

PHILIPPE SAUREL

Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de la Ville de Montpellier

MYLÈNE FOURCADE

Vice-Présidente déléguée à l’agroécologie et à l’alimentation, Adjointe au maire de Fabrègues

 

Le Grand Pic Saint-Loup, un terroir d’excellence

Depuis le 19e siècle, de profondes mutations ont affecté notre société et nos terroirs. Sur notre territoire le monde agricole a su évoluer et s’adapter. La garrigue y constitue un espace important de transition, entre plaine et piémont cévenol, dans lequel s’est développée une diversité de productions agricoles (sous le signe de la qualité). La plaine viticole y alterne avec des espaces parcourus par des troupeaux. Des productions spécifiques s’y enracinent comme le maraîchage, l’oléiculture ou la trufficulture.

Cette agriculture impacte nos territoires bien au-delà de l’activité économique qu’elle représente. Les hommes et les femmes qui cultivent ce terroir se sont engagés dans des pratiques visant une gestion responsable des écosystèmes et des ressources. Elles constituent aujourd’hui le socle de la qualité de notre cadre de vie, de la beauté de nos paysages et de la richesse de notre biodiversité. 

À l’autre bout de la chaîne, une autre mutation est en train de s’opérer, celle de l’évolution des comportements des consommateurs face à leur alimentation. Nous cherchons aujourd’hui à manger sain, manger bon, manger bio, à connaître l’origine et la traçabilité des produits, à nous approvisionner en circuits-courts, souvent directement auprès des exploitations ou par le biais des boutiques de producteurs de pays.

Savoir s’approprier un territoire c’est savoir aussi le consommer : les terres du pic Saint-Loup s’inscrivent dans cette politique respectueuse de son environnement. Nous sommes tous des consommateurs responsables quand nous œuvrons pour la pérennisation des circuits courts. C’est ainsi que nous permettons la viabilité économique des exploitations.

En étant acteurs de nos choix, nous agissons en faveur de ce nouveau mode de consommation et créons ainsi des ponts entre le consommateur et le monde agricole respectueux de notre terre nourricière.

Ce guide vous fera découvrir une large gamme de produits, des adresses parfois méconnues qui vous ouvriront de nouveaux horizons. Le Pic Saint-Loup est un territoire d’excellence, aux paysages appréciés. Un territoire qui se déguste et se met au service des sens: la vue, mais aussi l’odorat, le toucher et... le goût !
 

ALAIN BARBE

Président de la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup, Maire de la Ville des Matelles

 

 

Le Pays de l’Or, notre territoire... votre jardin

Le Pays de l’Or et l’agriculture forment depuis toujours un couple indissociable. Ainsi, de la même manière qu’elle dessine ses paysages, à l’instar de l’étang de l’Or et du littoral méditerranéen, l’agriculture façonne également le territoire dans son organisation sociale, ses traditions, dans sa culture ou son économie. 

De l’agropastoralisme qui fonde une partie des traditions taurines à Lansargues ou Candillargues, à la culture espagnole très présente à Mauguio, en passant par la viticulture à Saint-Aunès ou les cultures arboricoles de Mudaison, l’agriculture constitue une composante essentielle de notre territoire et des gens qui y vivent ; si bien que l’avenir du Pays de l’Or ne peut s’écrire qu’à la lumière de l’évolution de cette pratique protéiforme.

Aujourd’hui, dans le sillage des nouvelles habitudes de consommation et de la prise de conscience autour de la question du développement durable, nous souhaitons promouvoir nos producteurs locaux, en premier lieu ceux qui opèrent une démarche de circuit court, en offrant un outil pour le consommateur responsable qui privilégie le contact direct avec le producteur et le rapport immédiat avec le produit.

Ce guide a donc pour ambition de présenter les maraîchers locaux qui vous accueillent sur leur exploitation et vous y feront découvrir plus que le fruit de leur labeur, un peu de notre histoire commune. Ce document est aussi l’aboutissement d’un travail mené de concert avec les territoires voisins de Montpellier Méditerranée Métropole et de la Communauté de Communes du Grand Pic Saint-Loup, afin de valoriser notre agriculture auprès des habitants de nos territoires comme des visiteurs de passages.

Que vous soyez plutôt melon ou plutôt pomme, que vous préfériez la laitue à la scarole, que vous dégustiez plus volontiers une fraise ou une asperge, venez nous voir, venez goûter nos produits et ramenez chez vous un peu de notre savoir-faire. Vous ne serez pas déçus.
 

STÉPHAN ROSSIGNOL

Président de l’Agglomération du Pays de l’Or, Maire de la Ville de la Grande Motte